Coquelicot

AUTEUR-COMPOSITEUR-INTERPRÈTE

Guitare-Harpe-Lyre-Piano-Ukulélé

J'ai commencé à écrire des chansons de l'âge de 15 ans. M'accompagnant à la guitare dans un premier temps, puis au piano et ensuite à la harpe celtique également.

J'écris sur la vie, ses défis, ses expériences, son enseignement ainsi que sur la merveilleuse création dont je trouve une certaine sagesse qui m'a beaucoup guidé.

La spiritualité chrétienne et le sacré sont également des sources d'inspiration pour moi.

Mes chansons sont principalement en espagnol mais aussi en anglais et français.

Je m'exprime dans divers styles mais la chanson d'auteur reste ma voie principal d'expression.

J'ai fait mes études en musique et composition pendant dix ans après le lycée et j'ai étudié le chant depuis mes 18 ans. Mais en musique on étudie toute sa vie.

 
 

"I suppose I should have come along here sooner, to let you know just how much I appreciate you and your music.

First of all, your music is so inspiring.
The kind of stuff that can help you get through those really rough days, (You've been there through some of mine recently, and I don't know if I can tell you how much your music has helped.)
I hope to be able to be here to watch all of your future albums come out, and watch your fanbase grow.
All in all, thankyou for being so amazing. =]
And here's well wishes for everything you do in the future, because you deserve only the best."

Jo

 
 
 
 
 
 
 
 
 

ET JE PLEURE

Maria del Sol

Je vous partage cette chanson pas encore sortie jusqu’à présent, que j’ai écrit en 2016 mais qui reste toujours d’actualité, car les larmes sont un don merveilleux de notre humanité, de ce qui est le plus pur et véritable. N’aillez jamais honte de vos larmes et ne laissez jamais quelqu’un vous faire sentir mal à cause de vos larmes, ce qui font ainsi ont le cœur en pierre et n’ont pas la grâce d’un cœur tendre et doux, et de ce fait, ne peuvent pas comprendre la beauté des larmes. Je vous embrasse à vous qui avez le cœur assez tendre et courageux pour pleurer.

 

COMO EXPLICAR

Maria del Sol

A veces no tenemos respuestas pero tenemos preguntas y ellas abren puertas! Cariños!
¿Cómo explicar lo inexplicable? ¿Cómo olvidar lo inolvidable? ¿Cómo definir lo innombrable? ¿Cómo reconstruir lo irreparable? ¿Cómo acallar lo insoportable? ¿Cómo ocultar lo inevitable? ¿Cómo perdonar lo imperdonable? ¿Cómo soñar cuando ya es tarde? ¿Cómo seguir lo inalcanzable? ¿Cómo vivir lo inequitable? ¿Cómo morir irreprochable? ¿Cómo existir interminable?

 

J'AI BESOIN D'UN GOOD FRIEND

Maria del Sol

Je vous partage une chanson « J’ai besoin d’un good friend » composée en 2016, pas encore sortie jusqu’à présent.
Souvent, la libération de la parole est le fruit d’un travail intense et complexe qui peut prendre beaucoup de temps, et parfois on peux aussi passer sa vie sans l’avoir réussi... Souvent dans la vie, il doivent se passer beaucoup de choses avant qu’une seule chose puisse arriver, avant que quelque chose puisse voir le jour. C’est le cas pour plusieurs de mes chansons. Reconnaître ses besoins et être en mesure de se les procurer peux s’avérer un voyage difficile mais pas impossible. Le tout est de connaitre sa blessure et avec patiente, travailler pour la guérir. Voici les paroles :
Brisée jusqu’au cœur de mon être j’ai besoin de m’exprimer, de sortir depuis mon ventre toutes ces paroles cachées. J’ai besoin de prendre la vie à plaines bouffées, pour récupérer ce que lui m’a volé de mon hier. J’ai besoin de tendresse et de liberté, j’ai besoin de justice, j’ai besoin d’un good friend. Plus seule qu’un phare sur la côte, sans famille, sans soutien, malade pour toute la vie sans remède qui fasse du bien. J’ai besoin de prendre la vie du bout d’une étincelle, pour exorciser ce que lui a maudit dans ma bonté. J’ai besoin de tendresse et de liberté, j’ai besoin de justice, j’ai besoin d’un good friend.

 

MI HUMANIDAD Y MI PROMESA

Maria del Sol

Parece que fue ayer que empiezo a despertar y a recordar todo lo que fue. Cada experiencia que fertil veo crecer cada perdon, tantos caminos. Vientos que soplan como un huraca, rios que arrastran todo a su pasar y yo aqui viva y siendo feliz. Cada experiencia que el dolor dejo en mi piel me dio el saber y la simpleza, como un gran fuego que me lleva a comprender mi humanidad y mi promesa. Vientos que soplan como un huraca, rios que arrastran todo a su pasar y yo aqui viva y siendo feliz. Parece que fue ayer que vuelvo a despertar y a recordar todo lo que fue.

 

HABIA UNA VEZ

Maria del Sol

L’enfance... il m’est difficile de vous en dire plus, et légalement impossible. J’ai eu vraiment du mal à la sortir celle là mais à présent c’est fait. Je vous embrasse. Había una vez... Mt 18:6 « Celui qui fait tomber dans le péché un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on lui attache au cou une grosse pierre et qu'on le noie au fond de la mer. » 10«Gardez-vous de mépriser l'un de ces petits; je vous l'affirme, en effet, leurs anges se tiennent continuellement en présence de mon Père dans les cieux. » Había una vez Había una vez cuando no tenía frío. Había una vez, el calor era mi amigo. Había una vez cuando yo soñaba el cielo Y el cielo se hará realidad, Y el fuego alumbrará la verdad. Había una vez de ternura y de poesía. Había una vez de confianza y de maestría. Había un avez, de danzas y canciones Y el cielo ya era realidad, Y el fuego alumbraba la verdad. Existir y vivir desde ese momento de paz Y el fuego alumbrará. Bien sentir hoy y aquí la fuerza de amor que hay en mi, Y las canciones renacerán, Como flores que vendrán, Oraciones hacia el mar, Ofrendas de rosa y cristal. »